Accueil

science action online

une proximité à distance

Vous êtes ici

Des polyèdres aux molécules du vivant : permanences et variations

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
LinkedIn icon
Date: 
Jeudi 29 Septembre 2011
Auteur: 
SEVIN Alain
Organisme: 
CNRS
Durée: 
0:56:00

Alain Sevin Docteur, Directeur de recherche émérite au CNRS

La fascination que nous éprouvons pour certaines structures géométriques régulières est l'une des caractéristiques de notre sensibilité. Nous devons à l'école de Pythagore d'avoir cherché à identifier les polyèdres les plus « parfaits » aux éléments dont toute matière est constituée. Depuis cette époque, les philosophes, les mathématiciens et les artistes se sont inspirés des polyèdres réguliers et semi-réguliers, considérés comme des modèles de représentations idéales, de purs objets mathématiques.
A partir du XVIIe siècle, l'observation de la nature à l'aide d'instruments de plus en plus perfectionnés a révélé que les formes « parfaites » ne sont pas des Idées pures mais sont aussi présentes dans le vivant. On les trouve dans les minéraux, les pollens, les diatomées, de très nombreuses espèces microscopiques. Plus récemment, l'accroissement de nos moyens d'investigation a multiplié les formes polyédriques aussi bien dans les virus que dans les alliages métalliques et les nanomatériaux.
En poursuivant encore notre marche vers l'infiniment petit, nous atteignons un nouveau seuil, avec de nouvelles formes élémentaires, à l'échelle moléculaire. Ces dernières sont en petit nombre. La nature élabore avec une véritable parcimonie l'immense variété de ses productions à partir de très peu de matériaux de base. La permanence des formes élémentaires dans tous les règnes du vivant apporte un regard nouveau sur l'évolution. En fait, elle est rendue possible par la permanence des formes élémentaires : fils, plaques, rubans. Les mêmes matériaux peuvent être assemblés différemment à chaque variation, sans qu'il soit nécessaire de repasser par les étapes qui ont mené à leur apparition. Ainsi, la permanence des matériaux moléculaires permet une évolution rapide de leur utilisation, en se basant sur les solutions stables acquises précédemment.

Cette conférence est basée sur deux ouvrages publiés récemment :
Histoire des polyèdres, C. Dézarnaud Dandine, A. Sevin, illustrations de Piem, Vuibert, 2010.
Les formes élémentaires de la nature, A. Sevin, C. Dézarnaud Dandine, illustrations de Piem, Vuibert, 2011.

Type: 
Forums régionaux du savoir 2011
Contenus similaires 
Physique, Air et espace
Physique, Climat, Biologie, Astronomie, Energie
Physique, Nouvelles technologies, Mathématiques, Histoire des sciences, Biologie, Astronomie
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

Aide

Si le lecteur ne charge pas la vidéo sur ordinateur, assurez-vous que votre version de Adobe Flash Player est à jour.

Autre méthode : ouvrir la vidéo avec un logiciel (cliquez pour plus d'informations).

Sur tablette, cliquez sur le lien SD ou HD proposé sous le lecteur vidéo.

newsletter

recevoir chaque mois notre newsletter

actualités

Nos activités
Jeudi 28 septembre 2023 à 20h Intervenante : Marie-Pierre Halm, Responsable de l'unité littoral, Chercheur HDR en écotoxicologie, Ifremer Un...
Nos activités
Jeudi 26 juin 2023 à 20h00     Intervenant : François Jérôme, Directeur de recherche CNRS, Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers L’...
Nos activités
Jeudi 13 avril 2023 à 20h00 Intervenant : Philippe Madec, Architecte, urbaniste et écrivain. Co-auteur du Manifeste pour une frugalité heureuse et...